LETTRES DE MOTIVATION

Chômeurs? Travaillez votre lettre de motivation
20/05/2014

Si malheureusement vous avez connu une période de non-activité, voici quelques conseils à suivre pour rédiger votre lettre d'accompagnement.

 

Restez positif

 

La lettre d'accompagnement doit mettre l'accent sur les qualifications les plus fortes du demandeur d'emploi. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez apporter et comment cette contribution sera bénéfique pour l'employeur. L’idée est de mettre en avant les compétences pertinentes, la formation et les expériences qui vont être en adéquation avec l’offre d’emploi. Il ne faut surtout pas mentir au sujet de votre période de chômage, en inventant des expériences mensongères.

 

Combler les lacunes

 

Si vous avez été inactif pendant votre durée de chômage, il est temps de passer à l'action. Il est en effet préférable pour les chercheurs d'emploi avec de grandes périodes de chômage de pouvoir justifier qu'ils ont été productifs et actifs alors qu'ils ne travaillaient pas. Si vous ne trouvez pas d’emploi en concordance avec vos compétences, cherchez des activités qui vont vous maintenir actif. Vous pouvez par exemple, retourner à vos études, travailler à temps partiel ou assumer des rôles de leadership dans des organisations caritatives. Chaque activité que vous entreprenez nécessite une compétence que vous soyez rémunéré ou non.

 

Soyez honnête !

 

Des millions de personnes ont récemment perdu leur emploi, et cette situation n’est plus stigmatisée comme elle pouvait l’être auparavant. Il n'est pas nécessaire d'expliquer quelques mois de chômage en raison de circonstances indépendantes de votre volonté, comme un licenciement.

 

Cependant, pour une longue période de chômage, il est difficile de le cacher à votre interlocuteur. Dites-lui directement, sans vous sentir obligé de faire des excuses. Bien au contraire, montrer au recruteur comment cela fait de vous un candidat attrayant. Par exemple, vous pouvez ajouter une ligne à votre lettre en disant quelque chose comme: «Après avoir pris soin d'un membre de ma famille malade, je suis impatient d'apporter mon expérience de 15 ans dans la vente en BtoB au profit de votre entreprise. "

 

On peut également formuler de cette manière: « Depuis que j’ai quitté mon dernier emploi, j'ai terminé une formation intensive dans ____ » ou « je travaille assidument au sein d’une œuvre de bienfaisance, tout en cherchant activement une position à temps plein dans une société leader telle que la vôtre ".

 

Il est conseillé de ne pas fournir trop d'informations sur le chômage. Ne laissez pas cette lacune vous distraire de l'objectif principal de la lettre de motivation, démontrer ce que vous pourriez faire pour l’entreprise si vous êtes embauché.

 

Concentrez-vous sur vos points forts

 

Que votre temps libre ai été dû à un licenciement, une maladie, un congé sabbatique ou pour toute autre raison, le but d'une lettre de motivation reste le même. Si vous arrivez à établir une corrélation entre l’offre d’emploi et vos compétences propres, la lettre de motivation aura alors un réel succès auprès du recruteur.

Suivez-nous sur :