Invité Jobmédiaire

Mohamed Berhil
Directeur Général du cabinet RHway

JobMédiaire : Présentez-nous votre cabinet ?

 

Mohamed Berhil : Le cabinet RHway se positionne en tant que partenaire plutôt que fournisseur de services.

Nous accompagnons l’entreprise dans le processus de recrutement, formation, conseil et coaching en s’alignant avec sa stratégie globale et ses valeurs.

 

Nous capitalisons sur une expérience d’une vingtaine d’années dans divers secteurs économiques chapeautant la Direction des Ressources Humaines ce qui nous a permis de cerner presque l’ensemble des besoins inhérents au développement du capital humain tant au niveau technique que managérial ayant été proche de tous les départements et leurs managers.

 

 

JM : Concrètement, qu'attendent de vous les entreprises qui font appel à vos services?

 

M. Berhil : L’accompagnement que nous offrons à chaque entreprise est personnalisé et taillé sur mesure car il prend en compte ses besoins et attentes spécifiques découlant d’une vision stratégique qui lui est propre. Au-delà de la technicité de notre démarche, nous nous démarquons par une approche de créativité et le sens du défi.

 

 

JM : Quelles sont les erreurs à ne pas commettre pour effectuer un bon recrutement ?

 

M. Berhil : Le recrutement est un processus qui doit englober plusieurs étapes. La première est d’en  maitriser toutes les facettes et de bien définir son besoin en tant qu’employeur. Un profil bien cerné, une description détaillée du poste et des compétences y afférentes combinés avec une bonne connaissance du marché permettent à tout recruteur d’économiser son temps et son énergie en allant droit au but. Ensuite vient l’étape sélection et entretiens, et là il est important de chausser le regard de l’expert en matière de comportement verbal et non verbal ; Un candidat doit avoir tous les pré-requis techniques pour accéder au poste mais il doit surtout avoir une bonne intelligence émotionnelle et relationnelle. Un bon QI permet d’acquérir un poste mais ce qui permet de le garder et d’être performant c’est l’intelligence émotionnelle et c’est malheureusement une donnée très importante que les recruteurs ont tendance à ignorer.

 

RHway offre justement un dispositif qui permet d’évaluer l’intelligence relationnelle et émotionnelle du candidat tant en amont qu’en aval. A titre d’exemple, nous avons mis au point une technique qui permet d’évaluer les réponses émotionnelles des candidats à divers stimulus dans un contexte professionnel. Elle nous permet de connaitre le degré de sensitivité et sensibilité du candidat dans divers contextes qui peuvent aller d’une simple situation stressante à un conflit de grande taille. Le candidat destiné à un poste de haute responsabilité est censé garder son sang froid et sa lucidité en toute circonstance afin de ne pas commettre d’erreurs managériales.

A ce stade, Il n’y a pas de bon ou mauvais recrutement mais plutôt une inadéquation au départ quant au poste à pourvoir et cela est classique.

 

 

JM : Qu'est-ce qui caractérise un bon CV à vos yeux? Et inversement?

 

M. Berhil : Un CV est une fenêtre qui nous permet d’avoir une idée sur le profil du candidat mais l’entretien reste l’étape cruciale qui fait trancher. Ceci dit, un bon CV doit être concis et pertinent. Il doit retracer le parcours du candidat d’une manière cohérente tant académique que professionnelle. Le fond doit rimer avec la forme car le côté esthétique facilité la lecture du CV. 

 

 

JM : Durant votre longue expérience, vous avez vu évoluer le métier de recruteur. Selon vous, quelles nouvelles problématiques/opportunités le recrutement 2.0 a-t-il fait surgir pour les candidats en recherche d'emploi ?

 

M. Berhil : Bien sûr de notre temps, tout évolue et le recrutement n’échappe pas à l’avènement de la technologie. L’E-recrutement est en vogue avec l’émergence des sites de recrutements en ligne. Les réseaux sociaux permettent aux  candidats de rentrer en contact avec des recruteurs en ligne et vice versa. Il y’a une profusion d’offres et de demandes d’emplois sur la toile mais le manque de proximité et d’échange face to face conduisent à des leurres et des quiproquos. La communication physique a beaucoup plus d’avantages que la communication virtuelle au-delà de tous les à priori.

 

 

JM : Si vous aviez un conseil à donner aux candidats...

 

M. Berhil : Si j’ai un conseil à donner ? J’en ai plusieurs mais je vais me contenter du plus important à mes yeux : explorez vos compétences à tous les niveaux avant d’explorer le marché de l’emploi.

Suivez-nous sur :