Invité Jobmédiaire

Taha Habi
Président de l'AMGE-Caravane

JobMédiaire : L’AMGE Caravane a organisé le 25 janvier dernier la XIXe édition du Forum Horizons Maroc. Quel bilan dressez-vous de cette édition ?

 

Taha Habi : Un bilan très positif ressort de la XIXe édition du Forum Horizons Maroc. Les entreprises ayant participé ont pu rencontrer une multitude de profils couvrant un large panel de compétences. Tandis que les visiteurs étaient nombreux à venir côtoyer des entités représentant plusieurs secteurs différents, dans un cadre propice à l’échange et la découverte.

 

 

JM : Quelles sont les nouveautés/particularités qui ont marqué cette édition ?

 

T. Habi : La XIXe édition du Forum Horizons Maroc a su se démarquer par le renouveau d’une partie des entreprises présentes au cours de l’évènement, auxquelles s’ajoutèrent divers associations et médias ayant fait le déplacement. L’accent a aussi été mis sur les conférences animant la journée, telle que la conférence de clôture portant sur un sujet d’actualité : La Finance Islamique au Maroc : Quelles opportunités pour la jeunesse marocaine ?

 

 

JM : Le forum est à l’aube de ses 20 ans. Comment est née l’idée de mettre en place ce type de rencontres ?

 

T. Habi : Le Forum Horizons Maroc est le fruit d'une volonté commune entre entreprises et jeunesse marocaine, cherchant à répondre aux besoins professionnels de tous. Cette rencontre est un moyen de préparer le retour au Maroc, dans un cadre économique que le forum représente au mieux à travers les entreprises présentes.

 

 

JM : Pensez-vous, comme cela est  l’usage de dire, que sur ces dernières années, nos talents marocains à l’étranger sont de plus en plus nombreux à vouloir retourner dans leur mère patrie ?

 

T. Habi : Chaque année, environ deux milles marocains font le déplacement afin de rechercher les opportunités que proposent les entreprises au sein du Forum. Le marché étant en constante évolution, le retour des marocains à leur pays répond à une demande énoncée par le marché économique, et par leur désir de rejoindre la mère patrie.

 

 

JM : Selon vous, quels sont les facteurs majeurs qui les motivent à revenir au Maroc ? Quid des freins persistants qui découragent une catégorie des étudiants Marocains à rentrer à l’issue de leur formation supérieure ?

 

T. Habi : Le retour au Maroc s’inscrit, pour beaucoup de marocains, dans la continuité de leur parcours professionnel. Représentant pour certains le retour à un cadre plus familier, d’autres considèrent le Maroc comme un environnement propice à l’investissement et l’évolution.
Un des freins à ce retour est la faible visibilité sur le marché marocain et les opportunités dont il regorge. Le Forum Horizons Maroc a pour conviction de remédier à cela en mettant en place une plateforme d’échange et de communication entre entreprises et jeunesse marocaine.

Suivez-nous sur :