Invité Jobmédiaire

Saad Benkirane
Directeur Général Idoine

JobMédiaire : Le cabinet IDOINE est présent depuis plus de 15 ans sur le marché marocain. Pouvez-vous nous le présenter plus en détails ?

 

Saad Benkirane : IDOINE compte effectivement à son actif quinze années au service de ses clients dans le domaine de l’accompagnement ressources humaines. Nos activités de conseil couvrent plusieurs domaines à savoir : le conseil en recrutement et évaluation, la formation en management, le conseil en organisation ressources humaines et l’accompagnement dans le renforcement de la cohésion des équipes dirigeantes. L’étendue relativement large des domaines d’intervention s’est imposée à nous en raison de deux facteurs clé, d’abord la diversité de notre clientèle dont certains, multinationales et grandes entreprises notamment, sont à la recherche d’apports experts dans différents domaines RH, alors que d’autres, particulièrement les PME, sont plus demandeurs de partenaires stratégiques qui puissent produire un accompagnement global en matière de conseil en management dont  la composante constitue une composante non exclusive.

 

Ce caractère relativement large de prestations s’explique également par notre ambition de mobiliser des compétences confirmées dans chacun des domaines concernés par les besoins de nos clients et ce dans le cadre d’une approche du conseil fondée sur l’esprit partenariat et d’un accompagnement global de nos clients en vue de développer leurs performances à travers leurs ressources humaines.

 

 

JM : Vous venez d’initier un partenariat avec Cubiks, cabinet international en Ressources Humaines. Pouvez-vous nous rapprocher de ce cabinet?

 

S. Benkirane : Notre partenaire est présent directement dans douze pays développés et compte également à son actif plusieurs partenaires agents qui le représentent et développent ses activités dans différentes régions du monde.

 

Cubiks est l’un des leaders mondiaux de développement d’outils et de conseil en évaluation. Il est connu historiquement à travers le PAPI, questionnaire de personnalité connu au Maroc et reconnu par sa fiabilité et son efficacité dans les activités d’évaluation des compétences que ce soit dans des contextes de recrutement ou de développement.

 

 

JM : Quelles sont les raisons qui ont motivé la mise en place d’un tel partenariat au Maroc ? 

 

S. Benkirane : Notre motivation dans l’initiation de ce partenariat trouve ses motivations dans nos ambitions de départ lors de la création de notre cabinet et qui concernent notre volonté de renforcer la professionnalisation et le recours à l’évaluation dans les pratiques des entreprises dans les différents domaines de la gestion des ressources humaines et particulièrement en recrutement et gestion des carrières.

 

L’évolution des pratiques et des exigences de performances des entreprises montre de plus en plus que les facteurs clé de performance individuels et collectifs ne se limitent pas à la maitrise des compétences techniques, mais nécessitent une attention soutenue et croissantes aux compétences comportementales, d’où l’intérêt croissant pour les pratiques d’évaluation et les facteurs liés à la personnalité des candidats dans le cadre de recrutements et à celles des collaborateurs dans le cadre de mobilité et de gestion des carrières au sein des entreprises.

 

Nous associer à un partenaire international de renom nous permet de renforcer le recours aux bonnes pratiques en matière de présélection, d’évaluation et d’orientation de carrières de la part d’un nombre croissant d’entreprises publiques et privées, nationales et multinationales.

 

Cela permet également de construire et promouvoir un référentiel normatif d’évaluation et de suivi des compétences comportementales dans notre pays grâce à la mise à disposition d’étalonnages spécifiques pour notre marché en collaboration avec nos clients et nos partenaires. De cette, façon, l’utilisation des outils de Cubiks pourra garantir l’adaptabilité et la pertinence nécessaires à l’appréciation fine des traits de personnalités des personnes évaluées, par delà les dimensions communes à d’autres pays et régions du monde.

 

 

 

JM : Concrètement,  comment cette prestation se traduit-elle  et à qui s’adresse-t-elle ?

 

S. Benkirane : Il s’agit en fait de plusieurs prestations que nous pouvons mettre à la disposition de nos clients  et qui complètent notre offre de conseil par la mise à disposition de plusieurs outils d’évaluation susceptibles d’être utilisés dans le recrutement, l’évaluation annuelle, les assessment center, le coaching et la gestion des carrières.

 

Le dispositif mis à la disposition de nos clients permet de répondre à un éventail de besoins où l’évaluation des traits de personnalité et des performances cognitives et décisionnelles constitue un domaine d’intérêt significatif et un facteur de mobilisation optimale de leurs ressources humaines.

 

Plusieurs outils sont proposés, à savoir PAPI 3, le 360, le test de raisonnement Logiks, ainsi que le tri de courrier électronique Etray™  destiné à l’évaluation des capacités analytiques et décisionnelles.

 

Par ailleurs, d’autres outils sont proposés pour  valider l’adéquation des compétences repères de l’entreprise avec les exigences  des postes et profils de candidats, ce qui constitue un outil particulièrement utile pour la facilitation des actions de recrutement et d’intégration professionnelle.

 

En somme, la puissance de cette offre consiste dans sa capacité à accompagner les besoins des entreprises dans l’évaluation et le suivi des compétences comportementales de leurs collaborateurs en amont et en cours de leur vie professionnelle.

 

Les outils proposés s’adressent à tout type d’entreprises de différentes tailles et domaines d’activités.

 

Ils sont utilisables pour les cadres, qu’ils soient à leur première expérience ou seniors dans des postes de management, voire à des agents de maitrise confirmés.

 

Naturellement, compte tenu de leur taille et volume de besoins en recrutement et évaluation, les grandes entreprises, banques, groupes multisectoriels,  organismes publics,…pourront être plus intéressés par l’acquisition d’une licence ce qui leur permettra d’optimiser la gestion des différents outils pour leurs besoins.

 

Par contre, d’autres types d’entreprises pourront être utilisateurs via nos consultants dans le cadre d’appel à prestation dans les domaines cités.

 

 

JM : Quelle est la plus-value pour les utilisateurs ?

 

S. Benkirane : Plusieurs utilisateurs sont concernés, à savoir le participant, les managers et la fonction ressources humaines de l’entreprise.

 

De par l’exigence déontologique de restitution des résultats aux concernés, les bénéficiaires accèdent à des livrables susceptibles de les aider, chacun selon son statut et rôle dans le processus d’évaluation, dans leur décision et suivi à travers un outil normalisé et conçue dans le cadre d’un travail scientifique répondant aux meilleurs standards internationaux de recherche-développement.

 

Pour le participant, la restitution lui permet de repérer ses atouts et ses axes d’amélioration dans un ensemble de domaines, ce qui constitue en soi un outil d’orientation et de développement de ses compétences.

 

Pour l’entreprise, les livrables qui lui sont destinés lui permet, à travers, ses managers de disposer de données nécessaires au recrutement, l’intégration et le suivi de carrière d’un collaborateur dans le cadre d’un même référentiel normatif.

 

 

JM : Comment percevez-vous l'introduction d’un outil tel que PAPI 3 dans le marché local surtout quand on tient compte de la situation conjoncturelle actuelle?

 

S. Benkirane : L’introduction officielle et structurée de ce type d’outil au Maroc s’inscrit dans le prolongement des autres tendances lourdes marquées par l’internationalisation et l’intégration soutenue des référentiels et dispositifs de management RH par les entreprises au Maroc, qu’elles soient nationales ou multinationales, publiques ou privées. Cette tendance implique naturellement le renforcement de la structuration des activités RH, notamment par l’adoption d’outils fiables et qui ont fait leurs preuves au niveau international, d’autant que certains groupes nationaux ont élargi leurs activités et présence au niveau de l’Afrique de l’ouest et auront besoin de structurer et normaliser leurs dispositifs de recrutement et d’évaluation en s’appuyant sur des acteurs de référence en la matière.

 

Cette introduction permet également de renforcer les compétences des recruteurs, consultants et responsables de recrutement et managers en entreprise, par l’appropriation d’outils à même de faciliter leur rôle et rendre intelligibles leurs critères d’appréciation des compétences comportementales : tâche souvent complexe et source d’appréciations subjectives dans les activités de recrutement et de gestion de la mobilité.

 

A travers ce partenariat et les différents avantages qu’il présente pour nos clients et partenaires du conseil, nous aspirons à renforcer les bonnes pratiques dans notre secteur, ce qui facilitera du coup l’appel au conseil  et à l’évaluation de la part d’un nombre grandissant d’entreprises.

 

 

JM : Envisagez-vous d’étendre ces nouvelles méthodes d’évaluation aux pays du Maghreb, et plus globalement en Afrique ?

 

S. Benkirane : Comme je viens de vous le signaler, notre partenariat concerne le Maroc, dans ce qu’il comporte comme entreprises dont celles qui ont une présence au Maghreb et en Afrique de l’Ouest. 

 

Effectivement, plusieurs grands groupes nationaux disposent de filiales en Afrique ou ont étendu leurs activités dans ces pays et peuvent trouver un besoin d’utiliser des outils d’évaluation sur l’ensemble de leurs territoires d’intervention. Le fait que nos outils soient disponibles et exploitables en ligne constitue un avantage certain qui leur permettra de procéder à des évaluations de candidats et collaborateurs à l’aide de ce dispositif tout en respectant les exigences de restitution et de mobilisation de l’entretien comme outil complémentaire nécessaire à la réussite des actions de recrutement et d’évaluation.

 

Suivez-nous sur :