Invité Jobmédiaire

Ali Serhani
Directeur Associé GESPER Services

JobMédiaire : Selon votre avis quels ont été les profils le plus demandés durant ces deux dernières années ?

 

Ali SERHANI : Au niveau de GESPER SERVICES,  je dirai plusieurs profils sont demandés et qui concernent quasiment toutes les fonctions sauf celles afférentes au secteur du textile. Cependant je focaliserai mon point de vue sur ceux qui ont été le plus demandés. A tout seigneur tout honneur  les commerciaux au sens long et large (Directeurs - Responsables - Commerciaux juniors) car il faut dire que ce profil restera à jamais le seul poste où la demande demeurera grande puisque le commercial vend et lorsqu’il vend il fait du business et c’est ce que demande une entreprise faire du profit et du profit. Cependant laissez-moi vous dire que c’est un profil qui reste rare car vous pouvez faire HEC Paris ou n’importe quelle Ecole de Commerce Internationale. Si vous n’êtes pas commercial dans l’âme ce n’est pas la peine de vous lancer  dans ce domaine. Il faut aimer faire ce métier qui reste pour moi le plus difficile de tous les métiers vu la concurrence féroce qui règne dans tous les marchés.

 

Autre chose nous avons eu à recruter des DG et DGA mais à la lecture des descriptifs de postes il s’avérait que l’on recruter tout simplement des Super Directeurs Commerciaux car 90 % du contenu du poste comprenaient le développement du business avec l’apport de nouveaux clients. Ensuite viennent les métiers du support. Pourquoi ? Nous avons assisté ces deux dernières années à un certain repli dans entreprises car elles ont toutes décidées la politique du « Wait and See ». Tout le monde parle de crise et quand la crise s’installe dans les têtes les gens préfèrent prendre leur précaution et donc optimisent au grand maximum leurs dépenses que cela soit au niveau national ou à l’international. Plusieurs entreprises clients filiales de multinationales nous ont fait part de ce constat. Même si elles se portent bien elles vivent en mode crise pour prendre les devants.

 

Les métiers de support viennent comme suit : DAF mais avec une bonne maîtrise de l’anglais et des normes IFRS, puis les DSI/DOSI (une préférence pour les ingénieurs de grandes écoles, DRH mais avec une excellente expérience en administration du personnel (Gestion des relations avec les syndicats), Directeurs des Achats et de la logistique et enfin les Directeurs et Responsables juridiques trilingue avec une expérience à l’international (Profil très rare au Maroc et disons le très cher).

 

 

JM : Sinon quelles seraient vos prévisions pour 2016 ?

 

A. SERHANI : Sans avoir la prétention d’être devin je dirai que nous resterons au niveau de la même cadence et au niveau des mêmes profils sauf que ces derniers temps l’accent est mis de plus en plus sur des candidats à placer dans certains pays d’Afrique Subsaharienne. Choses qui restent un peu délicate car il faut le dire la plupart des profils contactés ne souhaitent pas s’expatrier. Ils préfèrent plutôt rester au Maroc avec la possibilité de se déplacer. Chose qui n’est pas d’actualité vu que la plupart des clients veulent des gens sur place pour gérer les projets en cours sinon prendre en charge la Direction de leur filiale dans les pays africains où ils sont installés. Ce qui est dommage vu que par rapport à d’autres nationalités nous sommes très frileux quand il s’agit de s’expatrier. Généralement ce sont des considérations familiales qui en sont la cause.

 

 

JM : Nous avons cette impression que le marché de l’emploi est terne et que cela est dû à la crise ?

 

A. SERHANI : La crise elle est dans les têtes. Je dirai que NON tous les cabinets de recrutements de la place vous le confirmeront les offres d’emplois n’ont pas connu de répit sauf que ces derniers temps nous constatons que les entreprises préfèrent, passez-moi l’expression rester « muettes » à savoir : pas de communication et une confidentialité sans faille quant aux recrutements qu’elles opèrent. Il y a encore une chose importante  que l’on voit peu et dont on parle peu c’est le recrutement en interne. Je m’explique : Plusieurs entreprises préfèrent procéder à des recrutements en interne ce qui permet une évolution en cascade pour tout son personnel. Quand elles ne trouvent pas en interne ce qu’elles souhaitent c’est là où elles procèdent à des recrutements en externe. Bonne nouvelle pour les cabinets de recrutements : De plus en plus d’entreprises préfèrent chercher s’allouer les services d’un cabinet de recrutement même si celles-ci disposent d’une cellule de recrutement.

 

 

JM : A l’instar d’autres cabinets de la place GESPER Services est membre fondateur de l’Association Marocaine du Conseil en Recrutement (AMCR) où en est cette association ?

 

A. SERHANI : Et bien je dirai qu’elle fait son petit bout de chemin depuis sa création. Nous avons scellé un excellent partenariat/ sponsoring avec la CIMR qui devient par la même occasion notre partenaire de référence sans oublier qu’après la CGEM nous avons signé également une charte de partenariat avec l’AGEF sous la présidence du ministre de l’emploi dont je tiens sincèrement  à signaler la disponibilité et l’écoute avec lesquelles il entoure notre association.

 

Chacun d’entre nous fait le maximum pour communiquer auprès de nos autres consœurs et confrères non membres de l’AMCR pour les sensibiliser quant à notre mission principale à savoir la professionnalisation du métier.

 

 

JM : Et pour 2016 ?

 

A. SERHANI : Plusieurs projets sont en cours et devront se concrétiser en 2016. Nous vous communiquerons  le tout au moment opportun.

 

 

 

Suivez-nous sur :